Episode 2 : « Aujourd’hui, le monde est mort » partie 2/3

  • 05-09-2014
  • GG
  • art contemporain, Tokyo, Hiroshi Sugimoto

Après avoir aperçu la démarche artistique d’Hiroshi Sugimoto dans sa recherche de l’immuable. Nous verrons à travers l’exposition « Aujourd’hui, le monde est mort », comment l’artiste prend le visiteur/spectateur à témoin dans la scénarisation d’une multitude de fins du monde.

Pour réaliser cette grande installation, Sugimoto utilise des objets de sa collection personnelle de toutes les époques. Cela va du fossile très ancien symbole de l’origine de la vie et de son caractère éphémère, à des objets quotidiens comme des revues et des tablettes cunéiformes (symbolisant la naissante de l’écriture, et un simple objet ordinaire pour les anciens peuples de Mésopotamie). C’est un melting pot de produits manufacturés, artisanaux ou d’origine vivante qui ne trouvent leur cohérence que dans la signification de leur réunion. Ils ne sont pas placés de manière aléatoire et font partie d’une mise en scène globale occupant plein de petits espaces précis. A chaque espace correspond un texte, une fin du monde différente, écrit par un personnage fictif et interpellant le lecteur sur la cause principale (de l’extinction des abeilles, aux guerres de religion en passant par la collision avec une météorite, etc.).
Parallèlement à ces scénarios, l’idée d’une continuité, d’une transmission est fortement présente dans l’exposition comme le rappelle Hiroshi Sugimoto : « Je laisse au dernier survivant le soin de consigner le déroulement réel de la fin du monde et de préserver les gènes de l’espèce humaine, soit en se transformant en momie, soit en conservant ses gènes dans une éprouvette, ou bien encore en transmettant une carte ADN de son génome. »

L’artiste a créé un « diorama géant » où l’on retrouve en substance l’intégralité de son œuvre et sa réflexion sur l’Art et l’existence. L’exposition commence et finit avec un paysage maritime (à l’instar de celui ci-contre) issu de sa fameuse série seascapes. Ceci n’est pas un hasard…
Dans le prochain et dernier article consacré à l’exposition personnelle d’Hiroshi Sugimoto, nous tenterons d’en révéler le sens.

Commentaires

Contactez-nous
09.51.50.23.71